samedi 1 avril 2017

Zacharie rencontre J.S.Bach

J’ai écrit les paroles pour une composition musicale bien connue de J.S.Bach. Cette pièce de musique mignonne est une sorte d’invention à deux voix mais elle est mieux connu par le nom canon cancrizans (crab canon). La pièce se compose de 18 mesures. Elle a la forme de palindrome telle que la progression de notes des neuf premières mesures est symétrique à celle des neuf dernières mesures. Quoiqu’une moitié des thèmes des deux voix se produit de l’autre moitié, elle est plus d’une répétition rétrograde. Les deux moitiés ont leurs propres caractères. Il est possible de jouir de la pièce, même sans étant conscient de cette technique curieuse avec quelle Bach a voulu jouer en la composant. 

Les thèmes musicaux des deux voix sont différents. La première voix est plus haute et vite tandis que la seconde est lente. Pour chanter, les voix ont besoin des paroles appropriées. J’ai écrit deux petits poèmes. Ils sont du thème commun: Zacharie amoureux. Le poème pour la première voix exprime l'état des choses de Zacharie franchement, cet autre accompagne du’n ton romanesque. Seulement les poèmes en langue d’origine, finnois, sont palindromes. 

Rakastunut Sakarias Zacharie amoureux

Oo…, sai rakastunut Sakarias sinua Oh, c’est toi avec qui
kas sinua unissa, kaunis dans ses rêves Zacharie
Sinua, kas sinua unissa, kaunis amoureux, belle et bien,  
 Sinua, kas sinua unissa, kaunis a couché. Mieux que rien.
sai rakastunut Sakarias, oo… Oui c’est toi, belle de loin.
Sinuako tuo utuisuus? C’est toi?
Uusi utu outo, kaunis. Ce brouillard-là.
Sinuako? Cette brume nouvelle,
Tuo utuisuus uusi…! étrange, belle.
Utu outo, kaunis

Voici que nous avons une composition dont aussi bien la musique que les paroles sont palindromes.


2 commentaires:

  1. Pour le moment, cette pièce n'a pas été chanté pour autant que je sache. Elle a été passée à quelques musiciens, entre autres à un Sakari (Oramo, chef d'orchestre, dont la femme est Anu Komsi, soprano) par son oncle (Paavo Pohjola, violoniste et mon partenaire de tennis depuis décennies). Je n'ai aucune idée si elle fonctionnera.

    RépondreSupprimer
  2. Cette composition a la forme traditionnelle de canon dans le sens qu’il n’y a qu’une seul ligne mélodique qui est répété. Cette ligne est la succession des deux thèmes partielles, l’un et l’autre de 9 mesures. Ce qui est unique est la manière dont laquelle une voix diffère de l’autre. Ici ce n’est pas le décalage qui fasse la différence, c’est l’inversion.

    On peut remarquer qu’en chantant, le chanteur qui commence avec le thème plus bas va continuer après le moitié avec le thème plus haut, et vice versa. Si cela posera des difficultés techniques il est toujours possible d’éliminer cette passage. En principe on perd alors la forme traditionnelle de canon, mais ce canon-ci est déjà très éloigné de ce qu’on désigne par canon.

    RépondreSupprimer